Les femmes qui lisent, sont dangereuses...

  • Sandrine Graziella
Les femmes qui lisent, sont dangereuses...

Je fais une petite parenthèse "fashion" pour vous parler d'un roman, celui d' S.J. Watson, Avant d'aller dormir (Titre original : Before I go to Sleep), éd. Sonatine, 2011

J'ai adoré, je l'ai dévoré en 2 jours.

Je vous le conseille, le film est déjà sorti au cinéma. J'attends sa sortie VOD avec impatience. Plus que quelques semaines à attendre.

Voilà l'histoire :

Après un terrible accident, Christine (interprété par Nicole Kidman dans le film) se réveille chaque matin en ayant oublié les jours passés. Un éternel recommencement qui pourrait rendre fou. Jusqu'à ce que son psychiatre lui conseille de tenir un journal de ses journées, qu'elle relira chaque lendemain. Cette initiative est censée l'aider à stimuler sa mémoire et peut-être recouvrer ses souvenirs à moyen et long terme. Jusqu'à ce qu'elle constate d'étranges différences entre les réponses à ses questions que lui donne Ben, son mari, et ce qu'elle note méticuleusement chaque soir... Pourquoi tant de mensonges ? Qui croire ? Qu'est-il vraiment arrivé à Christine ? Son accident en était-il vraiment un ?


En bref : Christine Lucas se réveille chaque matin en ayant oublié les événements survenus la veille. Près d'elle dans le lit, un homme. elle ne se rappelle pas comment être arrivée là, et qui est cet individu. Elle se faufile jusque dans la salle de bain, où elle découvre le visage d'une femme d'âge mûr dans le miroir, son propre visage, avec de nombreuses années en plus au compteur. Des photographies d'elle et de l'homme en question sont accrochées autour du cadre. Des annotations lui indiquent qu'elle se nomme Christine, et que la personne à ses côtés, Ben, est son mari. Une succession d'émotions et de pensées se bousculent chaque jour lors de cette perpétuelle découverte, à la fois violente et toujours déroutante.

Une fois Ben réveillé, les mêmes questions s'enchaînent. Ben lui explique jour après jour les mêmes évidences. Leur rencontre, leur mariage, lui fait un rapide tour du propriétaire avant de la quitter pour se rendre au travail.

C'est alors qu'un téléphone sonne. Portable. Étrange technologie. Christine est amnésique depuis bien longtemps. Il ne s'agit pourtant pas de celui que Ben lui a montré avant de partir. Elle décroche. Un homme, le Dr Nash, se présente à elle comme étant son psychiatre. Ils travaillent ensemble à un exercice pour tenter de stimuler sa mémoire et reconstituer les événements de son passé. Mais Christine ne se souvient de rien. Le Dr Nash lui conseille de regarder dans une boîte à chaussures, rangée dans son placard. Un journal intime y est caché : son journal. Elle y note scrupuleusement les détails de chaque journée passée, avant d'aller dormir, avant de tout oublier, et de tout relire le lendemain.

C'est ce journal que nous découvrons au fur et à mesure de son écriture, au même rythme que Christine elle-même.

(...)

Sources : http://unjourunlivre.blogspot.com/2013/04/sj-watson-avant-daller-dormir.html

Les femmes qui lisent, sont dangereuses...
Les femmes qui lisent, sont dangereuses...
Les femmes qui lisent, sont dangereuses...
Les femmes qui lisent, sont dangereuses...
Les femmes qui lisent, sont dangereuses...
Les femmes qui lisent, sont dangereuses...
Les femmes qui lisent, sont dangereuses...
Les femmes qui lisent, sont dangereuses...
Illustrations non libre de droit, propriété de Sandrine Graziella -  Hébergé par Overblog
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Sandrine Graziella sur Hellocoton