La fille de Brooklyn

  • Sandrine Graziella
  • Lecture
Joyce
Joyce

Je ne connaissais pas Musso, par curiosité j'ai cliqué sur amazon et le résumé m'a plu.

Il disait :

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer.
L'horizon scintillait. C'est là qu'Anna m'a demandé :

" Si j'avais commis le pire,
m'aimerais-tu malgré t
out ? "

Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l'aimerais quoi qu'elle ait pu faire.
Du moins, c'est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d'une main fébrile, et m'a tendu une photo.
– C'est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j'ai contemplé son secret et j'ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot.
Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche.

Ce livre m'a fait l'effet d'un marathon (ce n'est pas mon truc) mais c'est comme ça que je l'ai vécu et ressenti. Intense et captivant, un cold case aussi addictif
qu'une grande série télé.

Maintenant, je suis comme les autres lecteurs de Musso, une fan absolue.

Comment ne pas aimer?

S'il est l'écrivain le plus lu de France, ce n'est pas un hasard. Car il est un peu notre Stephen King à nous, il réuni dans ses livres plusieurs univers, le paranormal et les thrillers dans le style Whodunit.

En plus, les séries "Whodunit" sont très tendance en ce moment. Le whodunit ou whodunnit (de l'anglais « Who [has] done it ? » c’est-à-dire « qui l’a fait ? ») « est devenu synonyme du roman d'énigme classique du début du XXe siècle, appelé aussi roman problème ou roman jeu »1. Ce roman de détection est une forme complexe du roman policier dans laquelle la structure de l’énigme et sa résolution sont les facteurs prédominants. Au cours du récit, des indices sont fournis au lecteur qui est invité à déduire l’identité du criminel avant que la solution ne soit révélée dans les dernières pages. L’enquête est fréquemment menée par un détective amateur plus ou moins excentrique, par un détective semi-professionnel, voire par un inspecteur de la police officielle. Le roman de type « mystère en chambre close » est une forme particulière de « whodunit » et renvoie à une énigme où la victime aurait été tuée ou agressée dans un local apparemment étanche dont le coupable se serait échappé de façon irrationnelle. En principe, le lecteur doit disposer des mêmes indices que l'enquêteur et donc des mêmes chances que lui de résoudre l'énigme, l'intérêt principal de ce genre de romans étant de pouvoir y parvenir avant le héros de l'histoire. (Source Wikipedia)

J'aime aussi le fait qu'à chaque chapitre Guillaume Musso utilise des citations et principalement celle qui à été lu par Daniella Lumbroso, lors de son interview pour France Bleu :

"Dès que je ne tiens plus un livre ou que je ne rêve pas d'en écrire un, il me prend un ennui à crier. La vie, enfin, ne me semble tolérable que si on l'escamote" Gustave Flaubert

Je vie la même chose quand je ne dessine pas...

En tout cas, si vous souhaitez trouver un échappatoire pour survivre à la morosité du quotidien, je vous invite à découvrir "La fille de Brooklyn". Je suis un peu en retard car il est sorti depuis le 24 mars (mon anniversaire), mais pour le prochain, je prendrais de l'avance.

Depui, que j'ai pris l'initiative de regarder moins, voir plus du tout la télé (car trop de téléréalité à la longue ça saoule), je me suis remise à lire et j'ai pu constater que même mes rêves avaient changé. Ils deviennent plus épique, digne d'un vraie roman à rebondissement!

Alors, bonne lecture (n'oubliez pas que celui qui lit peut vivre 100 et 1000 vie) ....

Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule?
Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule?
Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule?

Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule?

Le style d'Anna
Le style d'Anna

Pour commander les tenues cliquez ici

Sandrine Graziella 20/09/2016 07:49

L'inspiration me vient de la musique, d'un livre que j'ai lu...je me laisse emporter tout simplement. ;)

mama 42 19/09/2016 19:47

coucou !!!!!!
comment faite vous pour avoir toute ces inspirations pour dessiner ?????

Illustrations non libre de droit, propriété de Sandrine Graziella -  Hébergé par Overblog
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Sandrine Graziella sur Hellocoton